2022 - Mondial Superbike

Message Important de notre Pilote Christophe PONSSON #23 – “Quelques nouvelles”

Message Important de notre Pilote Christophe PONSSON #23 – “Quelques nouvelles”

Pas trop à cœur de poster quoi que ce soit lors de la dernière course en République Tchèque, mais je dois le faire, donner des nouvelles et explique la situation dans laquelle je me trouve me semble important. Pour une fois je choisis de m’exprimer sur ma vie privée plutôt que de garder ca pour moi.

J’ai eu 9 jours entre mon retour de Donington et mon départ pour Most. Entre rééducation, soins, entrainements, rdvs médicaux je n’aurai pas pu faire plus que ce que nous avons fait avec mon médecin, kiné et Randy.

Je suis arrivé à Most avec beaucoup plus de force et de mobilité à mon épaule. Après le vendredi et le samedi j’étais content de me sentir de nouveau fort physiquement malgré les demandes contraignantes (8 changements de direction par tour) du circuit, mais je ne pouvais pas rouler comme je le souhaitais. J’avais forcement des gènes à la clavicule dues à la plaque et aux 10 vis dans l’os mais aucune douleur.

Dimanche au réveil j’ai constaté tout de suite que quelque chose n’allait pas dans mon dos, 9 jours n’étant forcement pas suffisant pour me reconstruire à 100% musculairement après l’opération, j’ai vraiment compensé avec le côté gauche en espérant que ça suffise pour les 3 jours de course.

Finalement, pendant la course 2, mon dos ne fonctionnait plus, à force de tirer dessus je me suis retrouvé paralysé du côté droit, du dos à l’épaule jusqu’à la main. C’est pour ces raison la que je n’ai pas pu finir la course 5 tours avant la fin.

De retour en France, le lundi matin à 9h j’étais en consultation avec médecin, kiné et spécialiste pour enfin diagnostiquer une névralgie intercostale, tendons abimés et nerf axillaire écrasé du a une luxation de l’épaule causée par la chute en Italie qui a provoqué ma fracture de la clavicule. Au fur et à mesure je comprends mieux les douleurs des deux derniers mois.

À l’heure actuelle je ne ressens toujours pas mon épaule endormie par l’opération depuis 2 mois. Je poursuis ma rééducation chaque jour pour gagner musculairement et faire en sorte que les nerfs et tendons se consolident le plus rapidement possible.

J’ai l’impression que je n’aurai jamais une année tranquille afin de m’exprimer pleinement. Les blessures font partie de ce sport, beaucoup passent par la et je suis conscient que ça pourrait être pire ! Mais avoir la sensation de ne jamais pouvoir m’affirmer a 100% devient très compliqué.

Malgré la blessure je roule bien plus vite qu’en 2021 mais je ne peux pas garder ce rythme sur 35-37 minutes dans ma situation physique du moment. Je pense être quelqu’un qui se donne les moyens de faire de beaux résultats en mondial, parlant de mon engagement perso au quotidien pour ce sport.
Au fils des années je me rends compte que ça n’a jamais été sans embuches, saison après saison.

Dans la difficulté je me suis toujours rabattu encore plus dans le sport et c’est le cas encore cette fois. Même s’il faut un certain temps pour le rétablissement des nerfs, je sais que je finirai par être plus fort qu’avant car c’est un nouveau challenge et les vrais sportifs aiment les challenges.

N'hésitez pas à partager !Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email

Comments are closed.